faust' et les abeilles

Identification :  Ruche n°8

Nom : Faut' et Les Abeilles

Nom et couleur de la reine :  Fausty

Date du parrainage : 21 juin 2020


la vie de la colonie

Coucou coupain d'amour,

 

Tu es devenu récemment Parrain d'une de nos ruches, enchantés !

Nous allons orchestrer ce parrainage pour qu'il te soit des plus agréable à vivre sur cette saison apicole 2020/2021.

 

Le rucher parrainage, nous l'avons choisi dans un cadre bien particulier, la zone humide de Langazel à Trémaouezan.

Riche de végétations variées, c'est un cadre unique pour y préparer des visites de rucher, telle que la tienne prochainement !

 

La date a déjà été fixée selon tes disponibilités, celles de ta femme et de ton fils (le plus overbooké de vous tous...) et selon celles des Gougous qui vous accompagneront dans cette après midi de découverte et d'immersion totale dans le monde de l'apiculture.

 

Ce sera donc le dimanche 9 août 2020 que nous nous réunirons !

Il vous faudra vous munir de vos paires de bottes respectives, de vêtements qui ne craignent pas l'odeur de la fumée un peu tenace, et aussi la transpiration car, il fait chaud là d'ssous !

 

En attendant cette journée inoubliable, voici un peu de lecture pour faire connaissance avec ta ruche.

 

Lundi 8 juin 2020 - temps couvert - 18 degrés

 

Floraisons : Ronces, légumineuse, troènes, ...

 

"A la sainte Clotilde, de fleur en buisson, abeille butine à foison."  

 

Les abeilles sont malheureusement peu nombreuses dans la ruche

Pas d’œufs dans les cellules vides, peu de réserves  de miel, peu de futures abeilles à naitre (couvain fermé), pas de reine aperçue et surtout, pas de cellule royale en vue sur les cadre de la ruche...

Une cellule royale dans une ruche est le signe que les abeilles se sont préparées à faire repartir la colonie d'elles mêmes car :

- Elle comporte une "vieille reine" qui n'a plus de stock de spermatozoïdes dans sa spermathèque. Une reine se fait fécondée par une quinzaine de mâles durant ses 10 premiers jours de vie, ces derniers lui injectant leurs spermatozoïdes dans l'abdomen pour qu'elle en ait en réserve jusqu'à la fin de sa vie (2 à 4 ans de réserve).

- La reine est malencontreusement décédée, soit par une manipulation de l'apiculteur, soit par la force de choses.

 

Cette colonie en l'état, sans l'aide de l'homme, n'a que peu de chances de survivre... Elle est devenue orpheline.

Jeudi 25 juin - 28 degrés - fin de journée orageuse

 

Le grand père de Fabien a récupéré un essaim d'abeilles au Château de La Martyre et il vient le déposer au rucher parrainage pour sauver ta ruche.

Cet essaim comporte forcement une reine, c'est cette reine qui va sauver les ouvrières orpheline de la petite colonie.

 

Samedi 27 juin - 19 degrés - temps couvert

 

La première chose à faire est de vérifier une dernière fois qu'il n'y a pas de reine dans la colonie et qu'il n'y vraiment pas d’œufs. La colonie doit compter environ 10 000 abeilles orphelines.

Ensuite nous sortons les 10 cadres de la ruche et les déposons à 20 mètres de là. Il ne faut plus qu'il y ai une seule abeille dans la ruche vide.

Nous pouvons alors mettre en premier lieu les 6 cadres de la ruchette que le grand père a envoyé la veille, avec toutes les abeilles et la nouvelle reine dessus. Elles doivent être également 10/15 000 à vue d’œil.

C'est un superbe essaim mais à ce moment précis, il n'est pas possible de prendre de photos pendant la manipulation, trop d'abeilles étant énervées par la démarche.

Puis, nous reprenons les 4 plus beaux cadres déposés plus loin, et nous les réintégrons à la ruche SANS AUCUNE ABEILLE DESSUS.

Quels sont les risques à cette étape?

 

Si je t'ai expliqué le nombre approximatif d'abeilles à chaque étape, c'est pour que tu comprenne que tout le monde ne se réunira pas dans la ruche mais une bonne partie des abeilles, du moins celles qui ne mettront pas en péril la suite de la cohabitation.

Des anciennes abeilles, il ne faut qu'il y ai que les abeilles ouvrières qui reviennent, celles qui sortent chaque jour chercher du pollen. Celles là seront acceptées par les nouvelles occupantes fraichement installées à leur place.

Les ouvrières représentent 90% de l'ancienne colonie. donc 9 000 des 10 000 anciennes abeilles rejoindront les 10/15 000 nouvelles. Soit, si la colonie cohabite bien, environ 20 000 abeilles et une nouvelle reine prête à pondre dans sa nouvelle ruche.

Celles que l'on veut alors ne pas tout mettre en péril, ce sont les abeilles pondeuses. Quand il y a une reine dans une colonie, sa présence inhibe le développement des ovaires de toutes les autres abeilles. Mais après une disparition soudaine de reine, certaines abeilles vont voir leurs ovaires se développer et se mettront à pondre. Seulement, une abeille lambda n'a jamais été fécondée, donc elle ne peut pas pondre des œufs complets (ovule + spermatozoïde)

Et une cohabitation entre des pondeuses et une nouvelle reine ne peut se faire, ces dernières tueront la reine, donc, retour au point de départ...

L'apiculture, c'est aussi beaucoup de théorie pour bien comprendre l'organisation irréprochable des abeilles. A chaque situation, elles auront une réponse prédisposée dans leur gènes. Et les conditions environnementales actuelles viennent perturber tous ces processus génétiques extraordinaires, d'où un affaiblissement considérable des colonies comparé à des dizaines d'années, et un soutien "éclairé" nécessaire de l'apiculteur qui doit savoir réagir/prévenir lui aussi en toutes situations pour sauver "ses" abeilles.

Mardi 14 juillet - 22 degrés - orageux

 

Décidément, toutes mes visites tombent sur des après-midi orageuses (en même temps, vous êtes bien gentils de me garder les filles ;)

Les abeilles sont d'autant plus sous pression (le temps qu'il fait à un impact sur leur comportement). Je me retrouve donc face à des abeilles qui ne se laissent pas trop regarder paisiblement, et qui me montrent leur mécontentement en appuyant leur présence autour de moi.

 

Il faut donc faire une visite brève dans ces cas là, on cherchera la reine Fausty la prochaine fois, le 9 août avec votre présence. Avec 5 paires d'yeux, on ne pourra pas passer à côté (ou elle est bien trop forte pour nous...)

Le plus important est de vérifier la présence d’œufs, signe que la reine s'est bien installée après le passage de la ruchette à la ruche.

Verdict : ces petits bâtons que vous voyez au fond des alvéoles sont des œufs fraîchement pondus, aujourd'hui ou hier, il n'y peut y avoir aucun doute sur le fait que Fausty tienne bien son rôle de reine mère de la colonie.

 

Cette photo de la ruche 3 sera utilisée pour toutes les ruches où la vérification était nécessaire. Les abeilles étaient trop énervées pour que je puisse sortir mon appareil photo, et surtout mes mains des gants, à chaque ruche, au risque de me prendre bien trop de piqûres, aie, aie, aie,... Vous avez bien vu le résultat quand je suis venue récupérer les filles...

J - 5 avant la visite

 

Ce qu'il faut mettre dans votre sac pour venir au rucher :

 

- Une paire de bottes pour chacun de vous 3.

 

- Le mieux est de porter un haut à manches longues et un jean sous le blanc de travail que nous vous prêterons. Cela ajoute une couche supplémentaire entre l'abeille et votre corps.

 

- Le terrain n'étant pas un lieu public clos, mais un lieu ouvert privé, le port du masque n'y est pas obligatoire. A vous de voir, sachant que nous tiendrons les distances barrières avant et après l'initiation, et que, lors du port de la tenue d'apiculture, il peut être compliqué de le garder sachant que vous porterez déjà un "masque" sur la tête.

 

Comme je sais que vous êtes déjà venus mais que les Gougou pas encore, je pense qu'ils vont vous demander un coup de main pour trouver le chemin.

 

Nous vous contacterons le vendredi 7 août pour faire le point sur la météo prévue et valider ensemble la possibilité d’effectuer la visite le dimanche suivant. De la pluie ou des températures trop fraîches seraient des contraintes à la tenue de la visite, d'où un risque d'annulation mais restons confiants !

 

On vous dit à très vite alors ! Pour toutes questions, n'hésitez pas !

Dimanche 9 août - ensoleillé - 22 degrés

 

Une envie de revenir sur votre visite par ici.

 

Certes vous êtes nos amis de longue date et il était plus que temps que vous puissiez partager notre quotidien, mais nous espérons aussi que vous ayez eu le sentiment que rien n'était bâclé et que vous ayez eu tout autant de considération que les autres parrains et marraines (voir plus hein !)

 

Votre honnêteté d'amis va aussi pouvoir aider notre envie constante de progresser et de voir si, sur certains aspects, nous aurions pu faire mieux/autrement durant cette visite et initiation à l'apiculture :

 

- Avez vous pu poser toutes les questions qui vous travaillaient, le discours d'initiation était il clair, adapté, en adéquation avec vos attentes? La durée de l'après midi était elle confortable pour cette initiation?

- Avez vous trouvé que votre participation à la visite de votre ruche assez personnalisée? Auriez vous souhaité manipuler d'avantage les instruments, être un peu plus acteurs auprès de votre ruche parrainée?

- Avez vous eu l'impression d'avoir appris d'avantage à propos des produits de la ruche au moment du goûter? Y'a t'il un aliment/une boisson que vous auriez aimé/pensé être présente sur cette table et qui manquait à l'appel? Étiez vous rassasiés après ce goûter?

 

Merci d'avance pour vos retours les copains ! <3

Samedi 19 septembre - pluvieux - 17 degrés

 

Une longue absence par ici, mais beaucoup de travail sur les mois d'août et de septembre, comme tous les ans.

 

Récoltes, mises en pots, livraisons, préparation du planning 2020/2021...

Et la nouveauté de cette année comme vous avez pu le vivre, visites des ruchers et préparation des premiers colis à envoyer aux marraines et parrains de cette saison.

 

Le vôtre est prêt et vous attend sagement ! Nous avons hâte de vous voir le découvrir et de savoir ce que vous en penserez !

 

Le travail sur les ruchers est moins intense depuis la rentrée, les colonies se préparant à rentrer en hivernage, la ponte est terminée, les équipes se réduisent au fil des jours pour ne garder qu'une colonie forte et en nombre adapté à la taille de la ruche, afin d'y garder une température constante à cœur, et des réserves en quantité suffisante pour toutes.

 

La pluie prend le relais sur le bel été indien que nous venons de vivre, l’automne arrive et les dernières occasions pour trouver la reine Fausty aussi... haha !

Prochaine étape : vérifier que la colonie et la reine Fausty vont bien et sont prêt pour passer l'hiver en pleine forme !

Date réservée pour la visite du rucher : Le Dimanche 9 août 2020 de 14h à 18h.

 

 


À partager avec votre famille et/ou avec vos amis(es)