la ruche Pèle miel

Identification : Ruche n°4

Nom : Pèle Miel

Nom et couleur de la reine : Queen Bee

Date du parrainage : 06/06/2020


la vie de la colonie

Bonjour Nas,

 

Tu est devenue récemment marraine d'une de nos ruches !

Nous allons orchestrer ce parrainage pour qu'il te soit des plus agréable à vivre sur cette saison apicole 2020/2021.

 

Le rucher parrainage, nous l'avons choisi dans un cadre bien particulier, la zone humide de Langazel à Trémaouezan.

Riche de végétations variées, c'est un cadre unique pour y préparer des visites de rucher, telle que la tienne prochainement !

Nous nous sommes permis de convenir à une visite entre Bouyaaaa, car Anna prépare quelque chose pour pour Ben pour la fête des Pères : chuuuuut !

 

Dates disponibles pour la visite, après midi de 14h à 18h, selon la météo : 

(message de validation de la date 48h avant le jour choisi)

 

Lundi 13 juillet 2020         Samedi 18 juillet 2020        

Lundi 3 août 2020              Samedi 8 août 2020             Dimanche 9 août 2020

Lundi 10 août 2020

 

Tu peux me confier vos disponibilités à toi, Thom et Chloé et je ferais le point si il y en a en commun avec Anna, Ben et Faustin.

La ruche Pèle Miel

 

Elle se trouve en quatrième position sur le rucher et est pour l'instant... vide. Mais le prochain essaim qui se sera égaré et que Fabien ira récupéré, sera ta future colonie à chouchouter.

 

Les essaims d'abeilles sont très intéressants pour comprendre le fonctionnement d'une colonie. En effet, en cette période la température est agréable, la nature est généreuse en nectar et en pollen. La nourriture rentre donc en grande quantité dans les ruches. Dans le même temps la reine pond de plus en plus. Le manque de place se fait sentir… Et une nouvelle reine va bientôt éclore puis prendre la tête de la colonie. Il n’y a pas de place pour deux reines, l’ancienne doit donc quitter les lieux avec une partie de la colonie : c’est l’essaimage.

 

Cette grappe d’abeille est constituée d’une reine et d’environ la moitié de la colonie. Avant le départ les abeilles se sont gavées de miel elles peuvent ternir deux ou trois jours accrochés à leur reposoir. Un essaim de la taille d’un ballon de football est constitué d’environ 10 000 abeilles pour un poids d’un kilogramme ! Une centaine d’entre elles, des éclaireuses, sont à la recherche d’un nouveau lieu d’installation.

 

 

Un essaim provient d’une ruche voisine. C’est la capacité de vol de la reine qui fait varier la distance entre le point de départ et l’endroit où se pose l’essaim.

 

Une abeille défend toujours ses réserves de miel et sa progéniture, ici elles n’ont ni l’un ni l’autre à défendre, ce qui rend l’essaim inoffensif. Elles sont ainsi plusieurs milliers à attendre le retour des éclaireuses avant le départ vers une nouvelle destination.

 

Un essaim peut rester ainsi une journée ou plus sans bouger. Dans un environnement urbain un apiculteur est appelé à la rescousse et récolte rapidement l’essaim vagabond afin de l’installer dans une de ses ruches. Dans la nature l’essaim peu rester jusqu’à trois jours avant de repartir aussi vite qu’il est venu. Cette colonie s’installera dans une nouvelle habitation quelle aura choisie (arbre creux, cheminée, vieux mur).

 

Une fois arrivées à destination, les ouvrières construisent des rayons de cire afin d’accueillir dans les alvéoles les œufs de la reine et des réserves de miel. La colonie se développe rapidement la reine peut pondre plus de 1 000 œufs par jour afin d’assurer le développement de cette nouvelle colonie le plus vite possible.

 

Il nous tarde de te raconter où, quand et comment nous allons récupérer future Queen Bee et ses abeilles...

En attendant les abeilles, parlons matériel :

 

Commençons par le commencement, voici une ruche !

 

A la différence de la tienne pour l'instant, certaines ruches plus "hautes", c'est qu'on a du créer de l'espace dans la ruche par le haut, car la colonie devenait trop importante dans le corps de ruche et risquait... d'essaimer !

Et oui ! C'est pour cela qu'on doit ajouter une hausse à la ruche.

Les abeilles pourront alors stocker du miel dans la hausse et laisser de la place dans le corps de ruche pour que la reine puisse pondre ses oeufs.

Et c'est ce miel de hausse que nous récupérons, jamais celui qui se trouve dans le corps de ruche, ce dernier étant la réserve propre aux abeilles.

Ce que l'on prend, c'est toujours du "plus".

Jeudi 25 juin - 28 degrés - orageux

 

Deux grandes nouvelles à annoncer ce jour :

 

- Pèle Miel a été baptisée ce jour et s'est vue apposer sa jolie plaque en impression 3D.

 

- Fabien a récupéré un essaim et l'a posé au dessus de la ruche pour qu'il prenne quelques forces avant d'y être installé.

 

Nous allons le laisser tranquille quelques jours qu'il prenne ses marques, il est bien garni de nombreuses abeilles.

 

 

Samedi 27 juin - 19 degrés - temps couvert

 

Ça y est, les abeilles ont été installées dans la ruche Pèle Miel !

 

 Nous avons transvasé les 6 cadres de la ruchette avec les abeilles, la reine et le couvain dessus, et nous les avons placé au centre, dans le même ordre où ils se trouvaient précédemment.

Puis nous y avons ajouté 4 cadres aux extrémités, ce qui donne un compte bon de 10 cadres dans la ruche.

 

La reine va pouvoir avoir plus de place pour pondre et les ouvrières plus de place pour stocker des réserves de nectar et de pollen.

 

C'est une étape délicate, il faut que la semaine soit clémente et chaude pour ne pas que l'essaim prenne froid dans cet espace récemment agrandit. Tant que le couvain n'est pas né, la population reste faible par rapport à la capacité que peut contenir la ruche.

 

Aux abeilles de travailler maintenant pour remplir toutes ces cellules. Ce qui est sûr, c'est que Pèle Miel ne pourra pas produire de miel cette année, mais le principal est que la colonie prenne des forces pour être assez populeuse afin de pouvoir passer l'hiver prochain tranquille et produire au printemps prochain.

Mardi 14 juillet - 22 degrés - orageux

 

Décidément, toutes mes visites tombent sur des après-midi orageuses, où les abeilles sont d'autant plus sous pression (le temps qu'il fait à un impact sur leur comportement). Je me retrouve donc face à des abeilles qui ne se laissent pas trop regarder paisiblement, et qui me montrent leur mécontentement en appuyant leur présence autour de moi.

 

Il faut donc faire une visite brève dans ces cas là, on cherchera la reine Queen Bee la prochaine fois, le 9 août avec votre présence. Avec 5 paires d'yeux, on ne pourra pas passer à côté (ou elle est bien trop forte pour nous...)

Le plus important est de vérifier la présence d’œufs, signe que la reine s'est bien installée après le passage de la ruchette à la ruche.

Verdict : ces petits bâtons que vous voyez au fond des alvéoles sont des œufs fraîchement pondus, aujourd'hui ou hier, il n'y peut y avoir aucun doute sur le fait que Queen Bee tient bien son rôle de reine mère de la colonie.

 

Cette photo de la ruche 3 sera utilisée pour toutes les ruches où la vérification était nécessaire. Les abeilles étaient trop énervées pour que je puisse sortir mon appareil photo, et surtout mes mains des gants, à chaque ruche, au risque de me prendre bien trop de piqûres, aie, aie, aie,...). Merci d'avance pour votre compréhension ;)

J - 5 avant la visite

 

Ce qu'il faut mettre dans votre sac pour venir au rucher :

 

- Une paire de bottes pour chacun de vous 3.

Nas, je ne sais pas comment tu te sens d'être auprès des abeilles durant ta grossesse, sache qu'en principe, il n'y a aucun risque que tu te fasse piquer si la tenue est hermétiquement fermée. Si Fabien ou moi sentons que les abeilles sont trop énervées, nous te préviendrons de suite pour que tu puisses prendre la décision de rejoindre les enfants en sécurité.

- Le mieux est de porter un haut à manches longues et un jean sous le blanc de travail que nous vous prêterons. Cela ajoute une couche supplémentaire entre l'abeille et votre corps.

- Le terrain n'étant pas un lieu public clos, mais un lieu ouvert privé, le port du masque n'y est pas obligatoire. A vous de voir, sachant que nous tiendrons les distances barrières avant et après l'initiation, et que, lors du port de la tenue d'apiculture, il peut être compliqué de le garder sachant que vous porterez déjà un "masque" sur la tête.

 

J'ai un doute que vous soyez déjà venus au terrain à Langazel. Anna et Ben étant déjà venus une fois, nous vous laisserons peut être faire la route ensemble .

Nous vous contacterons le vendredi 7 août pour faire le point sur la météo prévue et valider ensemble la possibilité d’effectuer la visite le dimanche suivant. De la pluie ou des températures trop fraîches seraient des contraintes à la tenue de la visite, d'où un risque d'annulation mais restons confiants !

On vous dit à très vite alors ! Pour toutes questions, n'hésitez pas !

Prochaine étape : visite du rucher tous ensemble, trouver Queen Bee !

Date réservée pour la visite du rucher : Le dimanche 9 août 2020 de 14h à 18h.

 


À partager avec ta famille et/ou tes amis !