la ruche plouplou

Identification :  Ruche 1

Nom : La Ruche Plouplou

Nom et couleur de la reine :  La Reine Jojo, verte

Date du parrainage :  1 juin 2021 - 31 mai 2022


la vie de la colonie

Bonjour Alice et Josiane,

 

Vous êtes devenues récemment marraines d'une de nos ruches, enchantés !

Nous, Fabien l'apiculteur et Carole sa femme apicultrice, allons

orchestrer ce double marrainage pour qu'il vous soit des plus agréable à vivre sur cette saison apicole 2021/2022.

 

On dit qu'une saison apicole commence quand les premières fleurs jaunes et blanches de l'année ont fleuries, au début du printemps, quand les températures commencent à dépasser les 15 degrés l'après midi.

Et elle se finit au mois d'octobre, quand à l'inverse, il ne fait plus du tout 15 degrés à aucun moment de la journée. C'est donc le moment d'arrêter d'aller voir les abeilles car, quand on ouvre une ruche, le froid rentre à l'intérieur et ce n'est pas bon pour la colonie qui doit tenter de maintenir une chaleur constante de 20 degrés minimum en son cœur.

 

Est ce que vous aimez les défis ? Je vous laisse, en vous entraidant, essayer de trouver, dans des livres ou sur internet, quelles sont les premières fleurs jaunes et/ou blanches à éclore au printemps, surtout par chez nous, dans le Finistère. Moi j'en connait au moins 3, elles commencent par :

- A _ _ _ _ _ _ _ (à partir du mois d'avril)

- C _ _ _ _  (à partir du mois d'avril)

- P _ _ _ _ _ _ _ _ (à partir du mois de mars)

Tout d'abord, qu'est ce qu'une ruche ?

 

Une ruche est la maison des abeilles pour toute l'année, du 1er janvier au 31 décembre. Seulement, la ruche a plusieurs étages selon la saison.

On commence par le plus simple : l'hiver, la ruche est composée d'un sol (l'entrée de vol), de 4 murs (le corps de ruche) et d'un toit (le couvre cadre et le toit). Dans la ruche, il y a 10 cadres de ruche, comme 10 murs avec un peu d'espace entre chacun pour laisser se promener les abeilles entre chaque mur. On peut les soulever de la ruche pour voir les abeilles dessus mais on est obligés de toujours remettre les 10 cadres avant de remettre le toit.

Sur les 10 cadres l'hiver, il y a environ 20 000 abeilles qui se promènent et des réserves de miel pour que toutes puissent manger jusqu'au printemps.

 

À partir du printemps, les abeilles sortent chercher le nectar des fleurs pour le ramener à la ruche et le transformer en miel. La reine commence à pondre des bébés dans les alvéoles des cadres où il n'y a pas de miel encore.

Pour faire un peu plus de place, on ajoute d'abord une hausse, où les abeilles vont pouvoir venir mettre plus de miel sans empêcher la reine de trouver de                                                                                                                                                                              la place dans le corps de la ruche pour pondre ses œufs (1500 œufs par jour !)

                                                                                                                                                                            S'il faut encore de la place car les abeilles travaillent beaucoup, on peut                                                                                                                                                                              ajouter encore des hausses pour leur faire encore de la place.

                                                                                                                                                                            Votre ruche à elle eu besoin d'une hausse depuis le mois de mai.

Qui habite dans la ruche?

 

Les ouvrières  : L’abeille est un insecte qui vit au sein d’une colonie où tout le monde à un travail à faire, dès la naissance. Dans les ruches, les abeilles filles (qu'on appelle les ouvrières) construisent

des rayons de cire (constitués de milliers d’alvéoles) pour y stocker du miel et du pollen de fleurs.

Les ouvrières vont aussi chercher le nectar des fleurs jusqu'à 3 kilomètres autour de la ruche.

Et enfin, elles s'occupent de donner à manger à la reine et font le ménage dans la ruche.

On dit que les abeilles, ça pique. Une abeille pique, c'est vrai, mais que si on la coince sans faire

exprès, où si on l'embête. La piqûre fera un bouton qui sera rouge et chaud, mais ça fait juste un peu mal comme quand on se pique avec une épine. L'abeille ne viendra pas exprès piquer vous si vous êtes dans le jardin ou en train de vous promener.

 

La Reine : Il ne peut y avoir que une seule reine dans une ruche, pas deux. La reine n'est pas la

cheffe de la ruche, elle ne commande pas les autres abeilles. Son seul rôle est de pondre des œufs toute sa vie. Une reine vit 2 ou 3 ans. Une abeille vit soit tout l'été (2 mois) , soit tout l'hiver (6 mois)

 

Les mâles : Il y a aussi des garçons dans la ruche, on les appelle aussi les "faux bourdons" car ils

sont plus gros que les abeilles fille. Ils sont dans la ruche juste pour faire des bébés à la reine, ils ne

sortent pas sur les fleurs. Ils ne volent presque pas. Ils ne font pas de miel mais en mange.

La Reine Jojo

 

C'est donc par la présentation de la reine Jojo que je vais commencer à vous parler de la colonie.

 

La colonie de la ruche numéro 1 est arrivée sur le rucher l'année dernière,  mais ce n'est que le 1er avril dernier que sous un grand soleil, j'ai réussi pour la première fois à voir la reine Jojo se balader le long d'un cadre de corps, fuyant toujours le soleil, préférant rester à l'ombre.

 

Pour la différencier sur la photo, il faut observer la couleur de son corps, brun doré et brillant, ses longues ailes bien reliées le long du dos.

Si vous avez du mal à la trouver avec cette information, n'hésitez pas à m'envoyer un message pour me demander de l'entourer sur la photo.

 

Pour trouver une reine plus vite dans une ruche, les apiculteurs ont l'habitude d'attraper la reine de lui faire un petit point de couleur sur le dos, qui correspond à son année de naissance.

 

Je n'ai pas réussi à attraper la reine Jojo pour l'instant, je garde mon crayon bleu avec moi pour mon prochain passage car les reines de 2020 sont marquées d'un point bleu. Les reines qui naitront en 2021 seront marquées d'un point blanc.

 

 

Vendredi 16 juillet - Ensoleillé - 26 degrés

 

Aujourd'hui c'est jour de Baptême !

 

En effet, la Ruche Plouplou a enfin sa pancarte et peut afficher fièrement le joli nom qui lui a été attribué.

 

La météo étant très coquine durant la miellée d'été cette année (15 juin au 15 juillet) : pas un seul jour de beau temps, mais elle offre aux abeilles 4 jours de chaleur intense pour rattraper le travail qui n'a pas pu être fait durant les 30 derniers.

 

Alors ce sont des abeilles en pleine forme qui sortent et rentrent à pleine vitesse des ruches. Elles vont surement être très épuisées et ne pourront surement pas rapporter autant de nectar pour faire des réserves dans la ruche qu'en temps normal, mais nous allons surement devoir surveiller d'avantage la colonie après l'été pour être surs que les abeilles auront assez à manger pour l'hiver.

 

Avez vous vu la jolie vidéo filmée avec toutes les ruches ensoleillées et fraichement baptisées?

 

Mardi 3 août - couvert - 20 degrés

 

Ça y est, la récolte 2021 est lancée !!

 

Et comme chaque année, elle commence à Langazel. Les ruches du Rucher parrainage sont donc les premières a être extraites.

 

11 hausses de miel se trouvent sur le rucher, sur la moitié elle sont bien remplies, sur l'autre moitié elles sont presque vides...

 

C'est donc environ 40 kilos de miel qui sont récoltés pour les 12 ruches présentes sur le rucher.

 

Ce n'est pas grave si cette année, les abeilles de la ruche Plouplou n'étaient pas assez nombreuses pour ramener assez de miel pour elle ET pour les stocker dans une hausse. Les ruches voisines ont bien travaillé pour partager leur butin.

 

Si la colonie et la reine Jojo travaillent bien jusqu'au mois de septembre, elle auront assez de provisions pour passer tout l'hiver et seront peut être en pleine forme pour préparer la récolte de Printemps !

Vendredi 3 septembre - ensoleillé - 23 degrés

 

L'été indien a répondu au rendez vous, comme l'année dernière, laissant dernière nous un été bof bof...

 

Nous ne sommes que le 3 septembre, pour tout le monde c'est la rentrée, pour les abeilles, nous pensons déjà à préparer l'hiver.

 

En effet, si l'on regarde autour de nous, nous pouvons déjà observer que tous les champs ont été labourés, que les fleurs sauvages sont toutes fanées, que les jardins sont déjà moins colorés qu' au milieu de l'été (été qui n'aura pas permis à toutes les fleurs de s'épanouir autant que les précédents étés).

 

Il n' a donc plus beaucoup de plant(e)s à butiner pour les colonies, le but étant maintenant d'économiser ses efforts pour qu'il y ait plus de nectar rapporté à la ruche, que de miel consommé pour aller butiner de trop, et risquer de rentrer bredouille à la ruche.

 

C'est à ce moment de l'année que les apiculteurs et apicultrices doivent être le plus vigilent, et bien contrôler les réserves présentes dans les ruches.

Si il manquait à manger, nous avons en notre possession du sirop spécial pour les abeilles, qu'on leur déposerais dans des nourrisseurs et que les abeilles pourraient stocker dans les alvéoles vides de la ruche pour l'hiver.

Colis de Septembre 2021

 

Informations sur le spray à la Propolis présent dans le colis de printemps.

 

Une amie du grand père de Fabien nous prépare tous les ans, à l'aide de la propolis que nous récupérons sur nos ruches après chaque récolte, une préparation de ses soins afin d'en utiliser tous les bienfaits par voie buccale. Et ils sont nombreux :

- éliminer et soulager les problèmes bucco - dentaires,

- renforcer le système immunitaire

- accompagner la guérison, le plus précocement possible, des petits maux de gorge ou de nez. Il vous suffira aux premiers symptômes d'effectuer quelques pulvérisations par jour, dans l'optique de calmer les maux par l'effet analgésique, anti-inflammatoire et anesthésiant de la propolis. 

- ... nous vous conseillons vivement de vous pencher sur le sujet !

(informations tirées d'articles sur les propriétés de la Propolis et du résultat du travail de recherche de Me Françoise Sauvager, docteur en pharmacie, maître de conférences et chercheuse au laboratoire de microbiologie de la faculté de pharmacie de Rennes auteure d’une thèse sur les propriétés antivirales de la Propolis).

Les informations sont à titre informatif et ne sont pas destinées à remplacer les conseils ou les prescriptions médicales. Les bienfaits peuvent varier en fonction de votre âge, de votre métabolisme, de votre état de santé et de votre mode de vie.

Prochaine étape : Visite de préparation pré-hivernale


À partager avec votre famille et/ou vos ami(e)s !