la ruche de Joséphine

Identification :  Ruche n°3

Nom : La Ruche de Joséphine

Nom et couleur de la reine : Mathilde

Date du parrainage : 4 juin 2020


la vie de la colonie

Bonjour la famille Lalande,

 

Vous êtes devenus récemment famille Marraine d'une de nos ruches, enchantés !

Nous, Fabien l'apiculteur et Carole sa femme apicultrice en devenir, allons

orchestrer ce marrainage pour qu'il vous soit des plus agréable à vivre sur cette saison apicole 2020/2021.

 

Le rucher parrainage, nous l'avons choisi dans un cadre bien particulier, la zone humide de Langazel à Trémaouezan.

Riche de végétations variées, c'est un cadre unique pour y préparer des visites de rucher, telle que la votre prochainement !

Vous pourrez y être accompagné de quelques uns/unes de vos proches (merci de nous contacter une fois le nombre de personnes invitées défini, afin que nous validions la faisabilité du groupe, nous indiquons un nombre moyen de 5/6 personnes maximum, les enfants sont les bienvenus et nous leur organiserons une visite sécurisée loin des vraies abeilles, mais comme s'il y étaient...

 

Dates disponibles pour la visite, après midi de 14h à 17h, selon la météo : 

(message de validation de la date 48h avant le jour choisi)

 Lundi 13 juillet 2020            Samedi 18 juillet 2020        

Lundi 3 août 2020                 Samedi 8 août 2020             

Lundi 10 août 2020

Lundi 8 juin 2020 - temps couvert - 18 degrés

 

Floraisons : Ronces, légumineuse, troènes, ...

 

"A la sainte Clotilde, de fleur en buisson, abeille butine à foison."  

 

Les abeilles sont nombreuses dans la Ruche de Joséphine .

Pas d’œufs dans les cellules vides, les abeilles ont donc créées une cellule royale afin de remplacer la vielle reine qui n'a pas pondu ou qui a essaimé avec une partie de la colonie durant les beaux jours précédents.

Ce sera donc l'occasion idéale pour la jeune reine de recevoir le prénom qui lui aura été choisi.

Il faudra faire attention au prochain passage que la reine soit bien née, ait bien été fécondée, et que des œufs soient présents dans les cellules de couvain.

La naissance d'une reine :

 

La reine, comme l'abeille, naît d'un ovule fécondé. Dans une cellule élargie de 9 mm de diamètre, et progressivement allongée vers le bas, la larve est suralimentée exclusivement à la gelée royale. Elle est plus spécialement visitée par de très jeunes nourrices, dont la gelée est riche en hormones qui favorisent le développement des ovaires.

Lors de ses 10 premiers jours de vie, la reine s'adonne à des vols nuptiaux pour être fécondée. 10 à 20 mâles déposeront, en plein vol, dans l’abdomen de la reine, du sperme que les spermatozoïdes quittent pour migrer vers la spermathèque. Au cours de la fécondation, la reine emmagasine environ un stock de 7 millions de spermatozoïdes, qui sera épuisé au bout de deux à quatre ans, c'est à dire jusqu'à sa mort.

 

L'essaimage :

 

Si une colonie contient une reine ayant dépassée deux ans d'âge, le phénomène d'essaimage risque de se produire. La vieille reine pond moins bien, et la colonie le ressent. Cette dernière va donc créer naturellement une nouvelle reine. La vieille reine se verra contrainte de s'en aller avec une partie de la colonie.  D'autres facteurs peuvent provoquer un essaimage : un trop grand volume d'abeilles pour la ruche, l'environnement floral, la météo, ...

Dimanche 14 juin 2020 - éclaircies - 20 degrés

 

La photo parle d'elle même (cette dernière est un peu floue, nous tenterons d'en obtenir une plus nette au prochain passage),  il semblerait que la reine Mathilde soit née !

Encore trop tôt pour le vérifier car même si on ne la retrouve pas dans la ruche au moment voulu, elle peut être en vol nuptial et il serait trop dangereux de vouloir la repérer, de peur de l'abîmer et de faire perdre aux abeilles le travail incroyable qu'elles ont fourni jusque là pour la faire vivre.

Il faudra donc à notre prochain passage, vérifier un début de ponte pour être rassurés sur la bonne fécondation de la reine.

 

Elle commence généralement à pondre 2 à 3 jours après son retour à la ruche. On estime à 20% le nombre de reines qui ne reviennent jamais suite à un problème de localisation de la ruche ou de prédation par un oiseau.

La jeune reine vierge a peu de temps pour s'accoupler. Si elle est incapable de voler pendant plusieurs jours en raison du mauvais temps et qu'elle reste non fécondée, elle deviendra une « pondeuse de mâles ». Les reines qui pondent des mâles signent généralement la mort de la colonie, car les ouvrières ne disposent pas de larves (femelles) fécondées pour élever des abeilles ouvrières ou une reine de remplacement. La ruche est alors dite « bourdonneuse ».

Jeudi 25 juin - 28 degrés - orageux 

 

Comme vous avez pu le voir en ouvrant cette page pour avoir des nouvelles de votre ruche (et j'ai déjà vendu la mèche à Corinne), la Ruche de Joséphine a officiellement été baptisée ce jour !

D'une part et d'autre se trouvent sa plaque et sa reine Mathilde multicolore, cette dernière veillant sur les va et vient de ses ouvrières acharnées de travail.

Ces ornements rendent encore plus gai ce rucher et montre la richesse de ces collaborations, un plaisir pour nous, et nous l’espérons, un plaisir pour vous aussi...

 

Ce fut l’occasion aussi de prendre des nouvelles de la colonie après ces magnifiques journées passées. Si l'on en croit ce que nous avons expliqué jusque là, rien dans les conditions météorologiques n’aurait empêché une jeune reine d'effectuer ses vols nuptiaux et, si on croit le calendrier, nous aurions pu potentiellement découvrir le tout début d'une ponte.

 

Encore aurait-il fallu qu'il y ai réellement eu une jeune reine. Et là où moi (Carole), j'ai montré un enthousiasme, Fabien lui m'avait conseillé d'émettre une réserve. Et la phrase "il semblerait que la reine Mathilde soit née", va prendre une nouvelle tournure avec notre découverte du jour...

Que pasa en la casa?

 

C'est en soulevant le deuxième cadre central pour normalement y trouver de tout petits œufs au fond des cellules vides, que nous sommes tombés là dessus : une nouvelle cellule royale...

Cette dernière est sublime, elle a vraiment la longueur et la forme que l'on attend.

 

Et là on se pose la question de ce qui a pu se passer...

 

Nous ne pourrons le vérifier que dans une quinzaine de jours de nouveau.

 

Patience, patience, la reine Mathilde se fait belle et se fait désirer.

 

Mais c'est en trouvant les mots pour vous expliquer le phénomène qui se produit dans cette colonie, que nous améliorons notre réflexion afin de comprendre ce qu'il s'y passe !

Prochaine étape début août : laisser la ruche tranquille pendant le temps nécessaire à son organisation définitive. Vérification, avec votre aide, lors de la visite du rucher que tout va pour le mieux.

Date réservée pour la visite du rucher : Le lundi 3 août 2020 de 14h à 17h.

 

 


À partager avec votre famille et/ou avec vos amis(es)