la ruche Pèle miel

Identification : Ruche n°4

Nom : Pèle Miel

Nom et couleur de la reine : Queen Bee

Date du parrainage : 06/06/2020


la vie de la colonie

Bonjour Nas,

 

Tu est devenue récemment marraine d'une de nos ruches !

Nous allons orchestrer ce parrainage pour qu'il te soit des plus agréable à vivre sur cette saison apicole 2020/2021.

 

Le rucher parrainage, nous l'avons choisi dans un cadre bien particulier, la zone humide de Langazel à Trémaouezan.

Riche de végétations variées, c'est un cadre unique pour y préparer des visites de rucher, telle que la tienne prochainement !

Nous nous sommes permis de convenir à une visite entre Bouyaaaa, car Anna prépare quelque chose pour pour Ben pour la fête des Pères : chuuuuut !

 

Dates disponibles pour la visite, après midi de 14h à 18h, selon la météo : 

(message de validation de la date 48h avant le jour choisi)

 

Lundi 13 juillet 2020         Samedi 18 juillet 2020        

Lundi 3 août 2020              Samedi 8 août 2020             Dimanche 9 août 2020

Lundi 10 août 2020

 

Tu peux me confier vos disponibilités à toi, Thom et Chloé et je ferais le point si il y en a en commun avec Anna, Ben et Faustin.

La ruche Pèle Miel

 

Elle se trouve en quatrième position sur le rucher et est pour l'instant... vide. Mais le prochain essaim qui se sera égaré et que Fabien ira récupéré, sera ta future colonie à chouchouter.

 

Les essaims d'abeilles sont très intéressants pour comprendre le fonctionnement d'une colonie. En effet, en cette période la température est agréable, la nature est généreuse en nectar et en pollen. La nourriture rentre donc en grande quantité dans les ruches. Dans le même temps la reine pond de plus en plus. Le manque de place se fait sentir… Et une nouvelle reine va bientôt éclore puis prendre la tête de la colonie. Il n’y a pas de place pour deux reines, l’ancienne doit donc quitter les lieux avec une partie de la colonie : c’est l’essaimage.

 

Cette grappe d’abeille est constituée d’une reine et d’environ la moitié de la colonie. Avant le départ les abeilles se sont gavées de miel elles peuvent ternir deux ou trois jours accrochés à leur reposoir. Un essaim de la taille d’un ballon de football est constitué d’environ 10 000 abeilles pour un poids d’un kilogramme ! Une centaine d’entre elles, des éclaireuses, sont à la recherche d’un nouveau lieu d’installation.

 

 

Un essaim provient d’une ruche voisine. C’est la capacité de vol de la reine qui fait varier la distance entre le point de départ et l’endroit où se pose l’essaim.

 

Une abeille défend toujours ses réserves de miel et sa progéniture, ici elles n’ont ni l’un ni l’autre à défendre, ce qui rend l’essaim inoffensif. Elles sont ainsi plusieurs milliers à attendre le retour des éclaireuses avant le départ vers une nouvelle destination.

 

Un essaim peut rester ainsi une journée ou plus sans bouger. Dans un environnement urbain un apiculteur est appelé à la rescousse et récolte rapidement l’essaim vagabond afin de l’installer dans une de ses ruches. Dans la nature l’essaim peu rester jusqu’à trois jours avant de repartir aussi vite qu’il est venu. Cette colonie s’installera dans une nouvelle habitation quelle aura choisie (arbre creux, cheminée, vieux mur).

 

Une fois arrivées à destination, les ouvrières construisent des rayons de cire afin d’accueillir dans les alvéoles les œufs de la reine et des réserves de miel. La colonie se développe rapidement la reine peut pondre plus de 1 000 œufs par jour afin d’assurer le développement de cette nouvelle colonie le plus vite possible.

 

Il nous tarde de te raconter où, quand et comment nous allons récupérer future Queen Bee et ses abeilles...

En attendant les abeilles, parlons matériel :

 

Commençons par le commencement, voici une ruche !

 

A la différence de la tienne pour l'instant, certaines ruches plus "hautes", c'est qu'on a du créer de l'espace dans la ruche par le haut, car la colonie devenait trop importante dans le corps de ruche et risquait... d'essaimer !

Et oui ! C'est pour cela qu'on doit ajouter une hausse à la ruche.

Les abeilles pourront alors stocker du miel dans la hausse et laisser de la place dans le corps de ruche pour que la reine puisse pondre ses oeufs.

Et c'est ce miel de hausse que nous récupérons, jamais celui qui se trouve dans le corps de ruche, ce dernier étant la réserve propre aux abeilles.

Ce que l'on prend, c'est toujours du "plus".

Jeudi 25 juin - 28 degrés - orageux

 

Deux grandes nouvelles à annoncer ce jour :

 

- Pèle Miel a été baptisée ce jour et s'est vue apposer sa jolie plaque en impression 3D.

 

- Fabien a récupéré un essaim et l'a posé au dessus de la ruche pour qu'il prenne quelques forces avant d'y être installé.

 

Nous allons le laisser tranquille quelques jours qu'il prenne ses marques, il est bien garni de nombreuses abeilles.

 

 

Prochaine étape la semaine prochaine : voir si l'essaim est assez fort pour le mettre dans la ruche, trouver Queen Bee pour vous la présenter.

Date réservée pour la visite du rucher : Le dimanche 9 août 2020 de 14h à 18h.

 


À partager avec ta famille et/ou tes amis !